La Bible

Le Cantique des Cantiques



Texte biblique attribué à Salomon légèrement adapté pour les besoins du site Marco Polo.
Extraits empruntés à la version de la Bible de Jérusalem.
Ce texte est conçu pour une résolution de 1024X768
mais il peut également être lu à une résolution de 800X600 en centrant le texte sur l'écran.
Veuillez attendre le chargement des images et des sons.

Version video-clip en format wmv

Textes érotiques à lire comme la Bible se lit aussi.


CANTIQUE V





J'entre dans ton jardin, ma sœur, ma fiancée,
je récolte ta myrrhe et ton baume, je mange ton miel et ton rayon,
je bois ton vin et aussi ton lait.

Mange, mon amant, bois, enivres-toi, mon bien-aimé!
Je dors, mais mon cœur veille.

J'entends mon bien-aimé qui approche.

" Ouvre-toi, ma sœur, mon amie, ma colombe, ma parfaite!
Car ma tête est couverte de rosée, mes boucles, des gouttes de la nuit. "
"J'ai enlevé mes vêtements, comment les remettrais-je?

j'ai lavé mes pieds, comment les salirais-je? "
Mon bien-aimé a posé sa main sur mon sein,
et pour lui mes entrailles ont frémi.

Je me suis couchée pour m'ouvrir à mon bien-aimé,
et sur ses mains a dégoutté la myrrhe,
de mon ventre la myrrhe encore vierge, sur les doigts de sa main.

Je me suis ouverte à mon bien-aimé, mais tournant le dos, il avait disparu!

Sa fuite m'a fait rendre l'âme.
Je l'ai cherché, mais ne l'ai point trouvé, je l'ai appelé, mais il n'a pas répondu!

Les gardes m'ont rencontrée, ceux qui font la ronde dans la ville.
Ils m'ont frappée, ils m'ont blessée, ils m'ont enlevé ma robe,
ils m'ont violée ceux qui gardent les remparts de la ville.

Je vous en conjure, filles de Jérusalem,
si vous trouvez mon bien-aimé, que lui déclarerez-vous ?
Que je suis morte d'amour.

Qu'a donc ton bien aimé de plus que les autres,
ô la plus belle des femmes ?
Qu'a donc ton bien-aimé de plus que les autres, pour que tu nous conjures de la sorte ?

Mon bien-aimé est frais et vermeil, il se reconnaît entre dix mille.
Sa tête est d'or, et d'un or pur;

ses boucles sont des palmes, noires comme le corbeau.
Ses yeux sont des colombes, au bord des cours d'eau
se baignant dans le lait, posées au bord d'une vasque.
Ses joues sont comme des parterres d'aromates, des massifs parfumés.
Ses lèvres sont des lis; elles distillent la myrrhe vierge.

Ses mains sont des globes d'or, garnis de pierres de Tarsis.
Son ventre est une masse d'ivoire, couverte de saphirs.
Ses jambes sont des colonnes d'albâtre, posées sur des bases d'or pur.

Son aspect est celui du Liban, sans rival comme les cèdres.
Ses discours sont la suavité même, et tout en lui n'est que charme.
Tel est mon bien-aimé, tel est mon époux,

filles de Jérusalem.


Marco Polo ou le voyage imaginaire (Interprétation de la Bible, 2000) © 2000 Marco Polo
Important Notice: any photos or fragments of photos subject to copyright will be removed on notice.


Retour aux rubriques des Cantiques





317,000 + INF