Plantureuses
poules plantivoraces
P



Pour une mise en page fidèle, limiter la largeur de l'écran (fonction font) à l'inscription de ce texte sur une seule ligne.

CHOIX DE L'ESCALE






elle n'est ni Pacha ni Pachyderme mais plus Pacifique qu'une chatte magnifique
puisqu'elle n'est pas une Chashlis d'ici mais une Pleureuse châtrée de là-bas
une Pauvre chiche au chaPiteau du Pape
parée sous une chaPe en Peau de soupe au lait
chapeautée d'un chaPeau à pitre en Papyrus de Cyrus
elle est aussi Parfaite qu'un Pope russe
et qu'un Papi Parisien impari ou par ici
qui fait PiPi comme un Papa pauvre dans les Pape-mobiles
à pied dans les Pivoines apprivoisées
un pied au Pied du Pieu de Pahlavi
perché sur son mont de vénus Pareil a un mont de Piété
elle n'est ni moine ni Patrimoine ni chanoine avide de Pies de chattes idoines
mais une Pimperelle maternelle Parée comme une Poivronne Poltronne
avec un Peloton de cons Papotant des Petites Pouliches Polissonnes
et de Pauvres Petites chaPeronnes connes
qui ont des Potirons bien ronds comme des Pommes bien empotées
des Poltrons comme des marrons Polissons qui font des ronds marrants
des Processions pimentées de Pies de mamans empiffrées de Prières Propilatoires
pis des juments vraiment surPrenantes qui se laissent Prendre comme des Prostituées
un petit Pissenlit qui fait Pipi au lit
des Physalis comme des Pis aller au lit de Pavot
un Pot de Peau Pavée d'éPaves avides d'appâts aPavides
un Pétunia un Pet ou un Pétard qui vient ni tard ni trop peu ni trop tard
un Pépin dans le Périanthe de Pénélope que l'on pénètre à peine
dans les bégonias avec un Pic pourvu de Perles piquantes
propres à épeler la Pelouse des Poulettes en Partouses
qui se laissent Peloter comme des Poules sur la Pelouse du Poulailler
de pelure en pelure elles se Pourlichent les Pelottes
les petites Pitounes gidounes qui Papillent comme des Papions
pas des Péteuses Persifleuses qui sont ni gueuses ni Piteuses
des Paquerettes guillerettes qui se Pourlèchent à Perpette
des Passiflores pas si flore ni Pastèques ni pas trop fort
de Peureuses Pleureuses Plantureuses qui n'en peuvent plus
mais des Passifolles frivoles qui raffolent des Pétioles
ou des bestioles Pas si folles qui batifolent et qu'on surPrend à tout venant
ou des Pétasses en Plate-bandes qui bandent et qui Pensent
aperçues par ici à Paris comme par là-bas à Péribonka
c'est Persée qui Perce de son Pic le Persil de Persépone
ou un Python au Parnasse qui persévère de Piquer dare-dare Pasyphaé de son dart
mais Panurge s'en insurge au Pied du Palmier du pain de Bruges
et Pandore s'endort à Partager presque tout son or avec le Centaure
il se purge au Parloir du Purgatoire comme si c'était un oratoire Panagérique Pratique
elle n'est ni macha ni Mésoderme mais plus Maléfique qu'une chatte Mirifique
Pathétique



Marco Polo ou le voyage imaginaire (Dictionnaire de la sexualité femelle, janvier 2004) © 2004 Jean-Pierre Lapointe
Certaines images et la musique sont empruntées aux archives du web.

Envoyez une Carte Postale


RETOUR AU CHOIX DES RUBRIQUES


www.marcopoloimaginaire.com


255,609 visiteurs + NET