autres soliloques
entre ciel et enfer




une escale entre Ciel et Enfer, à la recherche de liberté.


.

RETOUR AU CHOIX DES ESCALES




j'ai quitté soudainement mon pays
j'étais mal dans ma peau sans doute
avant que s'installent à demeure
que violent mon droit à la liberté

je suis monté tout là-haut
là où le ciel propage ses mérites
j'ai décliné au fonctionnaire de service
le ciel s'est ouvert avec peine

j'ai traversé un nuage blanc
j'étais guidé par une musique
j'y suis entré sans crainte
je n'étais pas attendu sans doute

j'ai ouvert le nuage de pollen blanc
je fus ébloui par la lumière
j'ai bien vu qu'il n'y avait nulle part
je n'y ai vu qu'androgynes

je suis entré par aventure
j'ai vu des morceaux de nuage
jouer des jeux pleins de pudeur
chanter des hymnes à la gloire

je crois avoir vu l'archange Gabriel
protégé d'amazones armées de flèches
je crois à leurs gestes qu'elles veillaient
épiant la conscience et les actes

j'ai vu leurs avis d'interdiction
elles ont de sévères réglementations
elles ont créé des codes d'abstinence
je crois que des lois leur interdisent

j'ai pensé qu'il était grand temps
fuir ce paradis de rêves manipulés
partir vers les rêves d'aventures
je n'allais pas revivre l'aventure

je suis descendu bien plus bas
là où l'enfer ouvre grandes ses portes
j'ai glissé au cerbère le mot de passe
la terre s'est ouverte d'artifices

j'ai vu des hommes et des femmes
des pauvres des riches et les autres
j'ai senti le plaisir le malheur
j'allais retrouver enfin ce bien précieux

j'ai traversé un nuage noir
j'étais guidé par une musique
j'y suis entré avec crainte
j'y étais attendu sans doute

j'ai ouvert le nuage d'orage noir
je fus pénétré par la pénombre
j'ai bien vu qu'il y avait partout
je n'y ai vu que la vie

je suis entré par aventure
j'ai vu des morceaux de vie
jouer des jeux pleins d'imagination
chanter des hymnes à la gloire

je crois avoir vu l'ange Lucifer
protégé de diables aux lance-flammes
je crois à leurs gestes qu'ils veillaient
méprisant les langues et coutumes

j'ai vu leurs recettes d'accès
ils ont des marchés donnant libre cours
ils ont créé des codes d'usage
je crois que leurs lois les soustraient

j'ai pensé qu'il était grand temps
fuir cet enfer de rêves illusoires
partir vers les rêves d'aventures
je n'allais pas vivre l'aventure

je reviendrai un jour dans mon pays
j'aurai mal dans ma peau sans doute
après qu'auront péri à jamais
que j'aurai droit contre leurs dogmes

.
.
.
.

je ne sais pourquoi ni comment
comment pourrait-il en être autrement
sectes nouvelles
prêtres et prêtresses

quittant mon pays en détresse
ne connaissant pas le chemin
"citoyen en besoin"
comme bureaucratie obtuse

comme neige de mon pays
comme mère éplorée
visible comme à la messe
mort du mal d'aimer

comme porte occulte
comme soleil d'Afrique
ni hommes ni femmes
comme demain mon pays

comme pour voir un peu
humanoïdes normalisés
comme enfants-de-Marie
d'Oedipe sans doute

comme premier-ministre
anges-gardiens sans doute
au bien de tous
des mâles humiliés

aux portes d'évasion
aux portes des rêves
aux portes d'amour
les portes d'espoir

de passer la porte
comme mon pays
hors du paradis
de mon pays de gauche

évitant mon pays au passage
connaissant le chemin
"homme en détresse"
comme discothèque immense

heureuse découverte
comme mon pays d'antan
et autres différences
la liberté

comme la vie
comme tam-tam sauvage
invisible comme à la guerre
mort d'un péché quelconque

comme maison close
comme ville d'Amérique
garçons et filles
comme en Amérique

comme pour voir un peu
poussières diversifiées
comme enfants de rue
de la vie sans doute

comme président
policiers sans doute
à leur seul bien
des étrangers envahissants

aux portes d'évasion
aux portes des rêves
aux portes d'amour
aux portes d'espoir

de passer la porte
comme ce pays
hors de l'enfer
de l'Amérique de droite

je ne sais pourquoi ni comment
comment pourrait-il en être autrement
sectes nouvelles
à ma libre pensée

Marco Polo ou le voyage imaginaire (Entre Ciel et Enfer, 1992) © 1996 Jean-Pierre Lapointe


RETOUR AU DÉBUT DE L'ESCALE





255,609 visiteurs + NET